environnement titreLe Canada ne peut pas ignorer la réalité du changement climatique. Il touche nos écosystèmes, nuit à nos communautés et endommage notre infrastructure.

Alors que le monde continue de se mobiliser pour relever ce défi, cela va inévitablement apporter des changements. Cela posera des défis pour le Canada, mais présentera également des possibilités si nous faisons preuve de bon sens. Si nous voulons protéger notre avenir, nous devons être prêts aux deux éventualités.

Le monde aura de plus en plus besoin de produits plus propres, et les investisseurs vont exiger de réels efforts pour réduire les émissions. Heureusement, le Canada est bien placé pour être concurrentiel à cet égard. Tout ce dont il a besoin est d’un gouvernement qui veut aider les Canadiens à réussir dans tous les secteurs et dans toutes les régions du pays.

Nous allons lutter contre le changement climatique et protéger l’environnement, mais nous n’allons pas le faire au détriment des travailleurs canadiens ou de l’économie. Les Canadiens ne peuvent pas se permettre l’augmentation de la taxe sur le carbone de Justin Trudeau.

Les conservateurs du Canada vont respecter notre engagement au titre de l’Accord de Paris et réduire les émissions d’ici 2030, mais sans que le gouvernement impose une taxe aux travailleurs canadiens et chasse les emplois et les investissements du pays.

Nous reconnaissons que la façon la plus effcace de réduire nos émissions est d’utiliser des mécanismes de tarifcation. Cependant, une approche axée sur le marché signife que nous ne pouvons pas ignorer le fait que notre partenaire nord-américain intégré – les États-Unis – n’a pas encore de système national de tarifcation du carbone. De plus, l’état actuel du commerce mondial permet à certains des plus gros pollueurs du monde de s’en tirer au détriment des travailleurs canadiens. Tout plan sérieux doit reconnaître ces réalités.

La tarifcation du carbone ne devrait pas faire en sorte que les Canadiens envoient des milliards de dollars en nouvelles recettes fscales au gouvernement – recettes que le gouvernement ne voudra que dépenser.

Pour atteindre notre objectif, nous allons travailler avec les provinces pour donner au Canada la meilleure possibilité d’être un leader de l’action climatique. Nous allons réunir les provinces pour discuter des prochaines étapes de l’action climatique et de la façon dont nous pouvons travailler ensemble pour atteindre l’objectif du Canada. C’est le plan que nous présentons aux provinces en tant que partenaire fédéral.

environnement plan couverture2

Notre plan a fait l’objet d’une analyse indépendante par Navius Research, un leader canadien des effets de la politique énergétique et climatique. Navius a simulé le résultat attendu de notre plan à l’aide d’un modèle tenant compte de toute l’activité économique au Canada.

Ce modèle est utilisé par la plupart des gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral pour évaluer l’impact de la politique climatique.

Navius a conclu que notre plan permettrait de réaliser pratiquement les mêmes réductions des émissions que le plan du gouvernement actuel en 2030, tout en stimulant l’emploi et l’économie.

environnement protegeons avenir