Un manque de respect envers les travailleurs de la fonction publique

GATINEAU ( 21 février 2021 ) – « L’administration libérale fait preuve d’un manque flagrant de bonne foi à l’endroit des travailleurs de la fonction publique fédérale. Ce gouvernement reprend d’une main ce qu’il a fait semblant de donner de l’autre », a affirmé le porte-parole du Parti conservateur en Outaouais et candidat dans la circonscription de Pontiac, Michel Gauthier.

En juillet dernier, l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) avait accepté une offre de 2 500$ pour les fonctionnaires, à titre de dédommagement pour les préjudices subis au cours des dernières années à cause des ratés du système de paye Phénix.

« Comme tout autre dédommagement compensateur pour dommages et intérêt, cette somme raisonnable ne devrait pas être imposable. Cela nous paraît une évidence. Le contraire ne peut être qu’une insulte à la bonne foi des fonctionnaires et de leur syndicat », a déclaré M. Gauthier.

En donnant son accord à ce règlement « raisonnable », l’AFPC a permis de régler le litige Phénix d’une façon tout aussi équitable pour ses membres que pour l’ensemble des citoyens canadiens.

Mais voilà que le Conseil du trésor a annoncé, la semaine dernière, que le dédommagement, qui doit être versé début mars, sera imposable.

 « Qu’importe les analyses fiscales savantes qu’on pourrait faire, cette conclusion n’est autre qu’un manque flagrant de bonne foi, un manque flagrant de respect de l’administration libérale », d’ajouter M. Gauthier.

 « Plus que jamais notre pays a besoin de l’expertise, de la compétence et de la compréhension de tous ses fonctionnaires, non seulement pour continuer à nous soutenir jusqu’à la fin de la pandémie du COVID-19 mais aussi pour supporter tous les efforts qui devront être faits pour gérer l’après-crise.  Et que font les députés libéraux en ce moment : ils se taisent et espèrent récupérer auprès des fonctionnaires des millions $ pour financer leur penchant dépensier », estime le candidat conservateur.