« Les fonctionnaires font
partie de la solution »

emplois fonctionnaires

( Gatineau - Lundi 3 mai )  L’inquiétude sur la stabilité d’emploi dans la fonction publique de la région demeure toujours présente, deux semaines après le dépôt du dernier budget fédéral, estime le porte-parole du Parti conservateur pour la région de l’Outaouais et candidat dans Pontiac, Michel Gauthier.

Le principal danger qui menace l’emploi dans la fonction publique, selon lui, demeure la tendance du gouvernement actuel à s’enfoncer dans des déficits hors de contrôle et sans aucun plan de retour à l’équilibre budgétaire.

« Je partage l’inquiétude des électeurs de l’Outaouais et j’ai abordé cette situation dans le cadre d’un échange avec le chef de notre parti, M. Erin O’Toole. Notre approche est claire et limpide : le retour à l’équilibre budgétaire et l’assainissement des dépenses publiques ne se feront pas sur le dos des employés de la fonction publique fédérale.  Le redressement passera par la relance économique, la création de richesse et la création de nouveaux emplois ».

Pour M. O’Toole, c’est aussi une question de respect envers les employés de la fonction publique, a précisé le porte-parole conservateur.

Celui-ci a rappelé que le plan conservateur, compte tenu de l’ampleur des déficits libéraux, prévoit une période de 10 ans pour revenir à l’équilibre budgétaire.

Qu'il s'agisse de l'Alliance de la fonction publique du Canada, de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada ou de n'importe lequel de la quinzaine d'autres syndicats représentants des employés fédéraux, il est important de livrer dès maintenant un message clair et sans ambiguïté.

« Ce retour à l’équilibre, nous le mènerons à terme avec le concours, la compétence et l’expertise des employés fédéraux. Ils font partie de la solution », a dit M. Gauthier.